Baptisée à Pâques !

Baptisée à Pâques !

Témoignage de Manon, une catéchumène

Manon a été baptisée en l’église Sainte-Marie-des-Anges à Liège le samedi 30 mars 2013

Avant son baptême

Je m’appelle Manon Englebert, j’ai 27 ans. Je vais essayer en quelques lignes de vous conter pourquoi je demande le baptême. En ce qui me concerne, Dieu a fait preuve de patience, il a attendu longtemps avant que j’entende son écho. Vous savez quand on perd un être cher, souvent on perd la foi, c’est à ce moment-là que l’on se dit que Dieu n’existe pas, qu’il nous a abandonnés.

Mais pour moi ça a été les moments les plus propices pour l’entendre. Une manière pour lui de me dire  » J’EXISTE, et les tiens sont en paix, ils sont à mes côtés, je veille sur eux. »

C’est à la suite de ces moments que j’ai pris la décision de demander le baptême. Cela fait maintenant 2 ans 1/2 que je suis en chemin; il est vrai que cela peut paraître long, en effet, il y a des moments de doutes et d’incertitude, mais aujourd’hui, je sais que ce temps était nécessaire pour pouvoir ressentir toute la subtilité et le sens que c’est de devenir chrétien. La Veillée Pascale arrive et par la même occasion mon baptême. Je vous avoue qu’en y pensant, l’émotion m’envahit déjà. Une émotion très particulière, mêlée d’excitation, d’amour et de joie.

D’excitation comme une enfant attendant ce moment en trépignant d’impatience.

D’amour, l’amour de Dieu comme une main bienveillante, mais aussi l’amour des proches perdus et chers à mon cœur.

De joie, la joie de faire partie de la communauté de Dieu et de partager cela avec vous tous.

Je terminerai par deux phrases qui guident ma réflexion, mes pas.

La première est de Dominique Colin : elle guide ma réflexion sur l’acceptation de la mort ; elle dit ceci : « La mort est un témoignage de cette vie vivante, vivifiée. »

La seconde guide ma réflexion sur l’importance e l’amour dans nos vies et de la futilité du matérialisme existant dans notre société. Elle dit ceci: « L’Amour est la plus grande force sur terre » d’ailleurs Jésus ne nous dit-il pas  » Aimez-vous les uns les autres. »

Merci à tous pour votre présence à mes côtés.

Manon

Après son baptême

 

Manon_2Chers vous tous,

Durant toute la période du carême baptismal, j’ai essayé de me représenter ce moment, de le visualiser.

Bien entendu, la réalité fût tout autre. J’ai eu beau imaginé ou écouter les témoignages d’autres catéchumènes, je reste persuadée que cet instant est inexplicable tellement il est propre à chacun.

Chacun à un vécu, une émotion, une vie différente et donc, vit ce temps différemment.

En ce qui me concerne, ce moment a été encore plus bouleversant que je ne le pensais.

Les actes, les paroles du Christ résonnent en moi, car il démontre que Dieu est amour, générosité et pardon. Cette certitude je l’ai d’autant plus ressentie lors de mon baptême notamment quand le prêtre a posé ses mains sur mon front comme les mains bienveillantes de Dieu. J’ai imaginé cette image comme à l’ère de Jésus comme si c’était lui porteur du message de Dieu et de ses paroles qui me donnait confirmation.

Ce jour-là, je n’ai pas vu Dieu, mais j’ai ressenti sa présence à mes côtés, j’ai pu comprendre plus clairement la route qu’il m’indiquait.

Je ne me suis pas sentie étrangère auprès du Christ en effet, quand j’ai eu besoin, j’ai reçu quand j’ai frappé, la porte s’est ouverte, quand j’ai cherché, j’ai trouvé ce que je pensais trouver.

Au moment du baptême je me suis sentie en sécurité, accueillie sans jugement, uniquement pour ce que je suis moi. Le Christ est Homme mais ses agissements et sa voix sont une voie qui m’anime.

Le baptême n’est qu’un début à la route qui m’attend, et aujourd’hui je dois suivre au mieux avec ce que je suis le chemin que le Christ nous a montré.

Je vous souhaite à tous bonne route.

Manon

 

Manon_3