Echos de la célébration de l’Appel décisif de ce dimanche.

En la cathédrale Saint Paul de Liège, ce dimanche 5 mars, onze adultes ont été appelés par leur nom lors de l’Appel décisif, signe de l’Amour de Dieu qui connaît chacun et de leur accueil par l’Eglise toute entière. Ils  ont répondu « Me voici » à l’appel de notre évêque, Monseigneur Jean-Pierre Delville.

Cette démarche dont l’Église souligne la dimension libre et personnelle, se déroule le premier dimanche de Carême. En effet toute la liturgie du carême est conçue comme une progression vers le baptême et une préparation liturgique de celui-ci, qui se déroulera le jour de Pâques. Notre évêque a souhaité que les Catéchumènes entraînent tous les chrétiens dans cette démarche pour qu’ils puissent revivre le sens de leur baptême en préparant la fête de Pâques.

A partir des trois tentations que Jésus a surmontées, au travers de son homélie (Homelie 1er dimanche Careme A 2017), il a fait le lien avec ce que les catéchumènes ont exprimés dans  leurs lettres : certains ont découvert la Bible comme une force qui nourrit leur vie spirituelle, d’autres l’amour du Christ dans leur vie et l’amour du prochain. Une manière d’aimer le vrai Dieu et non les faux dieux ou les idoles. Et enfin, la découverte de Dieu comme un père qui les aime.

Durant le carême qui s’ouvre devant nous, un itinéraire spirituel leur sera proposé afin que tous les catéchumènes soient fortifiés et qu’ils préparent leur cœur à recevoir les dons du Seigneur. Il s’agit des «scrutins», des rites pénitentiels invitant à la conversion, à se tourner vers le Seigneur pour se voir à sa lumière… Le vendredi saint, après le chemin de croix, ou à un autre moment… ils proclameront le Credo, exprimant ainsi la foi dans laquelle ils seront baptisés au cours de la veillée pascale. Ils y seront confirmés et communieront pour la première fois.

Pour le service du catéchuménat,

Martine Lewis

,